Accueil - Aspects pratiques - Coût de la pension
Octobre 2021

Choisir la vie…

Une fois de plus, nous rentrons dans cette nouvelle année scolaire avec la crainte d’une vague supplémentaire de contamination au Covid-19. Mais, cette fois, nous choisissons la vie. En effet, nous savions que notre pédagogie basée sur la valorisation du lien entre le jeune et l’éducateur était notre plus grande force permettant aux jeunes de se sentir en sécurité pour pouvoir confier ses problèmes à l’équipe éducative afin de trouver, ensemble, des solutions. Nous avons constaté dans la pratique que ce qui nous rendait attractif pour les jeunes de notre internat se trouvait principalement dans le rapport affectif. Or, la distanciation, le port du masque empêchant la proximité ainsi que la communication non-verbale ont fortement amoindri notre capacité de communication et d’écoute. Le résultat s’est clairement fait sentir. Voilà pourquoi, cette année, nous avons revu les règles afin que l’éducateur et le jeune puissent retirer le masque lorsque la distance est suffisante et que les interlocuteurs sont assis. Nous choisissons de nous réinvestir dans les rapports sociaux. Ce ne sera pas simple mais toute l’équipe est motivée pour ne pas reproduire le schéma individuel vécu l’année et demi passée.

Au 22 septembre, nous comptabilisions 46 internes dans nos murs. La modification de la journée porte ouverte ainsi que les difficultés de pouvoir proposer des visites aux parents et aux jeunes intéressés par notre pédagogie a eu comme répercussion, une nette diminution des inscriptions cette année. Voilà pourquoi nous avons le plaisir d’accueillir 30 de nos anciens internes, accompagnés de 16 nouveaux jeunes que nous apprenons à connaitre au fil des jours.

L’équipe éducative a été de nouveau remodelée en ce qui concerne les responsabilités. Malgré les fortes pertes financières dues à la prise en charge des jeunes en distanciel dès midi par l’équipe éducative et le remboursement des parents au prorata des jours d’absence sans qu’aucune aide de l’État ne nous soit allouée, nous avons décidé de garder le statu quo concernant les heures des éducateurs afin de privilégier la qualité éducative en permettant aux éducateurs de travailler à l’échelle individuelle une fois les besoins communautaires remplis. Nous tenons d’ailleurs à remercier, une fois de plus, les parents qui nous ont permis de concrétiser ce projet grâce à leur soutien moral et financier. Cette année, l’équipe se compose de 4 éducateurs qui encadrent nos internes dans tous les aspects de la vie quotidienne : William ANDRIEN conserve son rôle de responsable du groupe des aînés ; Benjamin DEFGNEE quant à lui, reprend le rôle de responsable du groupe des A.A. et des Autonomes ; Marianne CAPRASSE devient notre nouvelle coordinatrice d’équipe et endosse aussi le rôle d’éducatrice responsable du groupe des jeunes. Son expérience avec les MENA lors de ses années de travail à la Croix-Rouge combinée à sa dernière réussite académique en tant que GRH, sans oublier ses 3 années passées parmi nous à promouvoir la pédagogie Salésienne va permettre de donner un nouveau souffle à l’équipe éducative. Nous en voyons d’ailleurs déjà les résultats.

Nous avons la chance de pouvoir compter sur Madame Micheline ORION (professeur de mathématique – ingénieur industriel) pour l’école de devoirs. La belle surprise nous vient de l’épouse de Tanguy GRANDCHAMPS. En effet, Caroline LOUIS sera présente tous les lundis pour soutenir les jeunes dans leur scolarité, principalement en français puisqu’elle donne cours de cette matière dans le second degré.

Concernant les loisirs et sorties, plusieurs activités ont été planifiées jusque décembre. Nous essayons de proposer un maximum de sorties, mais les normes de sécurité étant ce qu’elles sont, il devient difficile de trouver des disponibilités pour tant de personnes. Heureusement, les internes ont tout de même le choix entre plusieurs types d’activités comme le sport en salle ou encore la salle de jeux (jeux de palets ; kicker ; billard ; jeux de fléchettes ; sac de frappe ; table de ping-pong ; etc.).

Afin d’aider nos jeunes et l’internat à passer cette crise difficile, notre partenariat avec Caritas Secours nous permet de vous octroyer 40% de déduction fiscale pour tout don durant l’année 2021. À titre d'exemple, si vous faites un don de 100€, vous allez bénéficier de 40€ de réduction d'impôt. Cela ne vous coûtera donc que 60€. Un don de 40€ ne vous en coûtera ainsi que 24€, car vous pourrez déduire 16€ de vos impôts. Pour ce faire, il vous suffit d’envoyer la somme sur le compte de Caritas Secours BE04 2400 8007 6231 en inscrivant le numéro de projet de l’internat en communication : 732311.

Pour rappel, aucune aide de l’Etat ne nous a été octroyée. Par contre, nous devons écarter nos éducateurs dès que le moindre rhume arrive ou qu’une personne de l’entourage a été en contact avec le virus. Ce qui est logique en soi, mais nous sommes donc obligés d’augmenter considérablement nos charges puisqu’il faut assumer le salaire de l’éducateur ainsi que celui de son remplaçant. À ce rythme, nous ne pourrons pas tenir longtemps. Nous espérons que cet avantage fiscal vous permettra de nous soutenir dans le projet afin qu’on puisse poursuivre notre objectif et venir en aide aux jeunes grâce à la pédagogie préventive de Don Bosco.

Pour l’internat Don Bosco,

CAMBROISIER Genghis

Directeur - Econome

internat don bosco remouchamps Aywaille liege garcons internat don bosco remouchamps Aywaille liege garcons internat don bosco remouchamps Aywaille liege garcons

 
RocketTheme Joomla Templates Templates Joomla • Fonds d'écran HD